Wibes : une marque de sneakers haut de gamme, éthique et multiculturelle !

Wibes est née de la rencontre entre deux personnes, deux cultures, deux identités, celle d’Aurélie et de Nicolas, diplômés de SKEMA mais aussi celles de la France et de l’Afrique, et plus particulièrement de la Côte d’Ivoire

1.    Pouvez-vous vous présenter?

Aurélie a obtenu un baccalauréat voie scientifique, mention bien, à Nice. Par la suite, elle a intégré SKEMA où elle a passé les deux premières années de son Bachelor sur le campus de Sophia Antipolis, avant de rejoindre le campus de Raleigh puis de finir pour sa quatrième année à NCSU (North Carolina State University).

Nicolas, lui, a obtenu un baccalauréat voie scientifique au Lycée Français de Tannarive. Il a ensuite effectué deux années au CEFAM, école de commerce à Lyon, avant de rejoindre SKEMA en Bachelor à Sophia Antipolis lors de la troisième année puis Raleigh pour la quatrième année. Il a ensuite intégré le MSc in Global Luxury and Management à NCSU, Raleigh, et SKEMA sur le campus de Paris.

Ensemble, nous avons créé Wibes, en Janvier 2017, suite à notre rencontre sur le campus de Raleigh.

cloud image


2.    Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Wibes ? Comment avez-vous eu l’idée ? Avez-vous commencé à la créer pendant votre cursus ou après votre diplomation ?

Tout a vraiment commencé pendant notre cursus, alors que nous étions tous les deux encore étudiants. Aurélie était en 3e année de Bachelor et moi en 4e année de Bachelor, sur le campus américain de SKEMA à Raleigh en Caroline du Nord. Nous étions tous les deux en cours de Supply Chain et Entrepreneurship. En groupe avec la sœur jumelle d’Aurélie et une amie, nous avons eu un projet de cours semestriel à cheval sur ces deux matières. C’était notre dernière année ensemble et nous avions envie, ensemble, de développer un super projet de fin d’études. L’intitulé du projet était – Créer un produit ou un service innovant – Nous avons alors réfléchi et la mode, et en particulier les chaussures étaient vraiment un sujet qui nous passionnaient. C’est ainsi que l’idée est née avec dès le départ l’envie de faire les choses différemment et en incluant donc les valeurs éthiques sociales et environnementales que nous avons lancé ce projet de cours.

Au-delà de tout ce que nous avons en commun, c’est aussi la Côte d’Ivoire qui nous a réuni. En effet, au-delà des apparences, le père d’Aurélie travaille depuis plus de 20 ans entre Monaco et la Côte d’Ivoire et je suis né à Abidjan en Côte d’Ivoire où j’ai grandi et où mes parents habitent depuis plus de 40 ans maintenant. Nous avons donc beaucoup discuté et lorsque le projet de cours est arrivé en janvier 2017, nous avons tout de suite su que nous allions créer quelque chose qui rassemble nos origines, nos expériences, à savoir la Côte d’Ivoire et la France.

Nous avons ainsi commencé à travailler et développer Wibes dès janvier 2017 avec une création légale et officielle à Nice en août 2017. Il y a eu le lancement de la campagne de crowdfunding en janvier 2018 puis nous nous sommes consacrés à 100% à Wibes dès le mois de Mai 2018, à la fin du Bachelor d’Aurélie et du MSc de Nicolas.

Et pour l’anecdote, le nom WIBES est l’idée de la sœur jumelle d’Aurélie, Aurore, et est simplement la contraction de Wax (le tissu africain que nous sourcons en Côte d’Ivoire et qui est présent sur nos chaussures) et de Vibes (les bonnes ondes, l’envie de faire les choses différemment et d’apporter à notre échelle, un peu d’espoir).


cloud imagecloud image











3.    Quelles sont vos perspectives futures ? Quels sont vos challenges et projets pour les années à venir ?

Aujourd’hui nous sommes 3 dans l’équipe. Julian, ami d’enfance de Nicolas et designer-graphiste avec de l’expérience dans le domaine des sneakers, et surtout passionné par ce domaine. Nous développons de nouvelles collections de chaussures toujours plus écoresponsables et haut de gamme. En effet, Julian nous a rejoint courant 2018 et en janvier 2019 nous avons lancé notre première véritable collection complète. Présentée au Who’s Next à Paris et au Pure London à Londres, nous avons pu ainsi développer la marque. Aujourd’hui en septembre 2019, avec une nouvelle collection présentée dans les mêmes salons, nous sommes fiers de pouvoir compter cloud image 20 magasins qui distribuent nos chaussures dans 9 pays différents en Afrique et en Europe, avec des points de vente comme le Printemps Haussmann, Fleux ou la Garçonnière à Paris et à Bordeaux et des pop-ups stores aux Galeries Lafayette. Nous sommes fiers aussi d’avoir eu notre premier magasin distributeur en Côte d’Ivoire.

Pour la suite, nous développerons de nouveaux modèles, en améliorant toujours la composition en matières première en veillant à ce que ceux-ci soient le plus respectueux de l’environnement et haut de gamme. En effet, nous avons une stratégie de développement de notre offre et de notre présence sur le marché français et international. Wibes est encore une petite marque inconnue et nous souhaitons la faire connaître au plus grand nombre afin que Wibes devienne une référence en terme de sneakers haut de gamme et respectueuse de l’environnement.







4.    Un souvenir de la vie à SKEMA pendant votre cursus ?

Nous avons eu nos meilleurs souvenirs forcément sur le campus de SKEMA à Raleigh en Caroline du Nord. La découverte de la vie étudiante américaine, et l’implantation du campus de SKEMA en plein cœur du campus de NCSU. Nous avons pu donc profiter de toutes les infrastructures sportives, scientifiques et estudiantines qui nous ont permis de profiter au maximum de nos deux années aux États-Unis. Aller en cours le matin, étudier dans l’une des meilleures bibliothèques américaines, jouer au tennis après les cours, étudier à Raleigh fut vraiment une chance incroyable.


5.    SKEMA une grande famille ?

SKEMA est une grande famille internationale.

Depuis notre idée sur le campus de Raleigh puis de notre marque en France, nous sommes toujours en contact avec SKEMA. Philippe Chereau nous a beaucoup soutenu et aidé depuis le lancement du projet, on a pu échanger aussi avec beaucoup de personnes : Christine Cassabois, Marielle Dehopère, Audrey Lefort, Yvan Coste mais aussi des alumni avec chacun son projet comme Anthony de Père&Fish, Cyril de Rock4you Records, ou encore Thibaut et Cédric de Bieropolis et beaucoup d’autres.

SKEMA a toujours été avec nous et nous continuons d’échanger avec nos amis rencontrés à l’école et ceux, alumni que l’on rencontre des fois complètement par hasard et alumni ayant monté leurs entreprises.

6.    Pourquoi soutenez-vous SKEMA United ?

SKEMA est une grande famille et nous a permis de réaliser nos rêves. Clairement être étudiant à SKEMA a été une chance exceptionnelle pour nous et continue de l’être même après la fin de nos études. Pouvoir contribuer à cette grande famille et soutenir à notre échelle est quelque chose qui nous semble tout à fait normal et cela est un réel plaisir.

SKEMA United est une superbe opportunité de rassembler le sport et la culture et permettre d’offrir une chance, comme nous avons eu, de profiter de cette incroyable école. Alors nous nous sommes lancés dès que nous en avons eu l’opportunité.

Merci à SKEMA pour cette initiative dont nous sommes vraiment fiers de faire partie.


7.    Pour finir, un mot/conseil(s) pour les participants de SKEMA United ?

Bonne chance à tous, et surtout n’ayez pas peur de vos rêves et ambitions !

 

Pour en savoir plus : https://wibes-store.com/

PartagezPartagez