Skema United : Zoaje, la marque de bijoux fins de Camille, partenaire SKEMA United !

Camille, diplômée de SKEMA et séjournant à Shanhai depuis 2011, nous explique son parcours et ce qui l’a amenée à créer Zoaje, sa marque de bijoux fins, qu’elle a fondé avec son mari Clément.

1.    Pouvez-vous vous présenter ?


J’ai démarré mes études à SKEMA en 2011 sur le campus de Lille puis suis partie vivre en Chine dès la deuxième année, sur le campus de Suzhou. Depuis cette première expérience en Chine, j’ai choisi de m’y installer et d’effectuer mon début de carrière ici. J’ai entre-temps effectué un échange universitaire au Mexique à Guadalajara pour mon dernier semestre de Master 2.

Après avoir travaillé dans le Prêt-à-porter puis pour une marque de cosmétiques française, tout en construisant en parallèle le projet Zoaje, j’ai décidé il y a bientôt 3 ans de me consacrer à plein temps au développement de cette marque de bijoux fins « Slow fashion ».


cloud imagecloud image












2.    Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Zoaje ? Comment avez-vous eu l’idée ? Avez-vous commencé à la créer pendant votre cursus ou après votre diplomation ?

Lorsque je suis partie en Chine la première fois, avec une seule valise de 23kg, j’emmenais pourtant mes outils et apprêts, mais loin de moi l’idée à ce moment-là d’en faire une marque. C’était juste un passe-temps, j’ai toujours adoré me créer mes propres bijoux. C’est lorsque nous étions en année de césure à Shanghai avec Clément que nous avons commencé à vendre quelques créations à mes collègues qui aimaient les pièces que je portais. Assez rapidement, grâce à l’entraide qui règne ici à Shanghai ainsi qu’au style fin et élégant de nos bijoux qui plaisait beaucoup, j’ai commencé à vendre de nombreuses pièces et à en faire une marque.


3.    Quelles sont vos perspectives futures ? Quels sont vos challenges et projets pour les années à venir ?

Nous souhaitons continuer de développer nos boutiques en ligne ainsi que notre réseau de boutiques partenaires, aussi bien en Europe qu’en Asie, puis aux USA. Nous aimerions beaucoup continuer de faire grandir notre équipe et notre projet tout en nous développant dans un axe « Slow fashion », où nous proposons une gamme de produits fabriqués en quantités limitées dans notre atelier et à partir de matières sélectionnées avec soin.


cloud imagecloud imagecloud image


 

4.    Un souvenir de la vie à SKEMA pendant votre cursus ?

J’en ai des centaines ! Mais le meilleur est évidemment la rencontre de mon mari Clément (Co-founder de Zoaje) à Lille lors de notre première année à SKEMA.


5.    SKEMA une grande famille ?

Oui ! L’entraide qui règne au sein de la communauté alumni à Shanghai est vraiment impressionnante.


6.    Pourquoi soutenez-vous SKEMA United ?

J’ai moi-même bénéficié de bourses lors de mon parcours à SKEMA et suis ravie de pouvoir soutenir un projet comme celui-ci, qui résonne beaucoup pour moi.


7.    Pour finir, un mot/conseil(s) pour les participants de SKEMA United ?

Merci à tous de participer à ce beau projet « Think positively and positive things will happen” !

 

Pour en savoir plus : https://zoaje.fr/

PartagezPartagez